Fonds Famille JOSEPH PDF Imprimer Envoyer

APM27


Fonds Famille Joseph. - [1941], 1957-1962, 1978-2012. – 15 cm de documents textuels.

 

Notice biographique :

Yvette Boulianne naît à Albanel (Lac Saint-Jean, Québec) le 19 mai 1921. Elle grandit à Montréal, complète une formation de coiffeuse en 1938-1939 et exerce ce métier pendant 40 ans. Yvette Boulianne se marie à Montréal le 24 juin 1945 avec Léo Joseph, menuisier originaire de Paspébiac, en Gaspésie. Yvette Boulianne Joseph donne naissance à quatre enfants. Léo Joseph travaille souvent à l’extérieur de Montréal, notamment sur la Côte-Nord et en Ontario. Victime de deux graves accidents d’automobile, il est en convalescence pendant plusieurs années. Yvette Boulianne Joseph et son mari se séparent graduellement pendant les années 1960. Léo Joseph décède le 18 octobre 1974 et est inhumé à Montréal. Âgée de 64 ans, Yvette Boulianne Joseph se marie en seconde noces à Bonaventure (Gaspésie) avec Alonzo Henry, employé d’Hydro-Québec à la retraite et père de cinq enfants, dont un vivra avec le couple jusqu’à l’âge adulte.

 

Yvette Boulianne Joseph s’installe à New Carlisle vers 1946. Au début, la vie est rude : on se chauffe au bois, on se déplace en traîneau à chiens; cette période fait rapidement place au progrès et à la modernisation. Yvette Boulianne Joseph établit son propre salon de coiffure, qui connaît une grande popularité dans la région; elle y forme plusieurs coiffeuses et devient bilingue, une partie de sa clientèle étant anglophone. En 1979-1980, à la fin de sa carrière, elle enseigne la coiffure à la polyvalente de Paspébiac. Yvette Boulianne Joseph décède à Québec le 15 décembre 1999, des suites de maladies coronariennes. Elle est inhumée à Bonaventure, sous le nom de Yvette Henry. En juillet 2013, le Musée de la Gaspésie à Gaspé dévoile une sculpture de Renée-Mao Clavet en hommage aux bâtisseuses de la Gaspésie, dont Yvette Boulianne Joseph.

 

Justine naît en Gaspésie en 1946. En 1961, âgée de 15 ans, elle entreprend la rédaction d’un journal personnel traversé par ses préoccupations d’adolescente : les garçons, les parents, l’avenir, la politique, l’amour et l’art. Entre 2008 et 2012, elle entretient une correspondance électronique avec son amie Lise Gaudreau, qui l’informe notamment de l’évolution de la maladie de son mari, atteint d’un cancer.

 

Portée et contenu :

 

Le fonds témoigne de la vie en Gaspésie, du point de vue d’une mère de famille et d’une adolescente devenue adulte.

 

Le fond contient les séries suivantes: 

APM27/S1 Yvette Boulianne Joseph. Carnet d'autographes

APM27/S2 Yvette Boulianne Joseph. Journal

APM27/S3 Justine. Carnet d'autographes

APM27/S4 Justine. Journal

APM27/S5 Justine. Correspondance produite et reçue.

 

 

Notes :

 

Source du titre composé propre : Titre basé sur le contenu du fonds.

 

Source immédiate d’acquisition : Les documents ont été offerts aux Archives Passe-Mémoire par la famille Joseph en avril-mai et novembre 2012.

Langue des documents : Les documents sont en français.

Instrument de recherche : Inventaire numérique du fonds sous forme de fichier Excel.

Restrictions : Utilisation du pseudonyme Justine lors de citations d’extraits de documents.

Termes rattachés : adolescence, études, amiEs, amour, sexualité, rêve, religion, identité, avenir, politique

 Bibliographie :

Compte-rendu sur le journal de Justine, par Diane Gervais, dans le Bulletin de l’APM, vol. II, no 1, novembre 2012.

http://www.archivespassememoire.org/index.php?option=com_communicator&task=view&Itemid=55&id=15

 

 
APM
© Archives Passe-Mémoire 2010