Fonds COUTURE-BOUCHER PDF Imprimer Envoyer

 

Julia COUTURE-BOUCHER ca 1979-1991

 

COTE : APM11

3cm de documents textuels et illustrations

Notice biographique

Julia Couture naît à Saint-David-de-l'Auberivière, près de Lévis, en 1899. Elle est la fille de François-Xavier Couture, menuisier, et de Marie Hallé. Sa famille s’établit à Montréal. Au couvent des Sœurs des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie, Julia suit les cours de perfectionnement du parler français donnés par Idola Saint-Jean. Elle est ensuite novice au monastère du Bon-Pasteur, puis elle quitte la communauté pour épouser Philippe Boucher, un ingénieur français, en 1926. Le jeune couple s'établit à Saint-Nazaire, près d'Alma, puis à Lachine. Julia Couture-Boucher travaille comme secrétaire, puis comme comptable. Son mari est souvent absent aux États-Unis pour le travail. Durant la Dépression, elle occupe divers emplois, puis elle travaille pendant neuf ans dans une compagnie de charbon en gros. Elle loue ensuite une ferme qu’elle exploite, à Saint-Basile-le-Grand. Vers 1937, seule et sans enfant, elle s’installe de nouveau à Montréal. Philippe Boucher décède à l’âge de 56 ans. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle adhère au Parti ouvrier progressiste dont elle devient la secrétaire-trésorière pendant neuf ans. Elle subit les invectives publiques de Maurice Duplessis, et sa résidence personnelle fait l’objet de perquisitions. Elle collabore au journal La Victoire de 1941 à 1944, et au journal Combat, créé en 1946. Au début des années 1960, Julia Couture-Boucher s’installe aux Habitations Jeanne-Mance avec sa sœur Lucie et travaille comme traductrice pour une compagnie de sondages en marketing. Elle prend sa retraite à 72 ans et rédige l'histoire de sa vie vers 1979. Elle est décédée en 1991.

Portée et contenu

Le fonds témoigne des origines familiales, de la vie, des souvenirs, des voyages et des réflexions personnelles de Julia Couture-Boucher, une travailleuse engagée socialement.

 

 

Le fonds contient les séries suivantes :

APM11/S1            Autobiographie

APM11/S2            Correspondance produite et reçue

APM11/S3            Pastels

APM11/S4            Textes pour L’Écho du Crépuscule

Source du titre composé propre : Titre basé sur le contenu du fonds.

 

Collation : Le fonds contient également des dessins au pastel.

 

Source immédiate d’acquisition :

Les documents ont été remis à Andrée Lévesque par Danielle Dionne en 2000; Andrée Lévesque les a offerts aux Archives Passe-Mémoire en 2011.

 


.

 

Langue des documents : Les documents sont en français.

 

Termes rattachés : vie religieuse, mariage, féminisme, communisme, socialisme, voyages

 

Instrument de recherche : Inventaire numérique du fonds sous forme de fichier Excel.

 

Bibliographie : Diane Gervais, Compte rendu du fonds Julia Couture-Boucher dans le Bulletin de l’APM, vol. I, no 1, mars 2011.

http://www.archivespassememoire.org/index.php?option=com_communicator&task=view&Itemid=55&id=4

 

 
APM
© Archives Passe-Mémoire 2010