Fonds FERNEYHOUGH PDF Imprimer Envoyer

 

APM10

 

Fonds Beatrice Ferneyhough 1942-1993

1 m 51 de documents textuels.

 

Notice biographique :

Auteure, chercheure, féministe, activiste et membre du Parti communiste canadien, Beatrice Ferneyhough est née à Montréal en 1908. De 1915 à 1926, elle fait ses études primaires et secondaires au Montreal High School for Girls. Elle complète ensuite un baccalauréat en histoire et en anglais (Université McGill, 1926-1930). Selon Jack Scott, au début de la crise économique des années 1930, elle participe à des manifestations au parc Lafontaine. Elle déménage ensuite à Toronto où elle vit avec Robert (Bert) Kenny, qui dirige le Uptown Bookstore. En 1935, elle est vendeuse au Workers’ Book Store, rue Queen. En 1936-1937, elle est organisatrice pour le Parti communiste à Toronto, à Regina en 1940-1941, puis à Calgary et à Edmonton entre 1944 et 1946. Elle se présente comme candidate du Parti communiste aux élections fédérales de 1940, dans la circonscription d’Athabaska (Saskatchewan). Elle est de nouveau arrêtée à Regina le 18 juillet 1941 et emprisonnée pendant six mois pour avoir utilisé le nom d’emprunt Jane Kenilworth. Vers 1942, elle est secrétaire du Dominion Communist-Labor Total War Committee, dont les bureaux sont situés au 601 rue Younge à Toronto. Après le bannissement du Parti communiste canadien, elle subit une défaite comme candidate du Parti ouvrier progressiste aux élections municipales de Toronto, le 20 novembre 1943. Ferneyhough collabore à différents journaux, dont The Daily Clarion (Toronto) de 1937 à 1939, et The Canadian Tribune (Toronto) durant les années 1960. Elle écrit notamment sous les pseudonymes de Catharine ou Catherine Vance et d’Elizabeth Scott. Elle compose également des poèmes et des textes dramatiques. Ferneyhough entreprend une maîtrise en littérature anglaise à la University of British Columbia (1948-1953), pour laquelle elle obtient un prêt de la fondation américaine P.E.O. pour l’éducation des femmes. Son mémoire de maîtrise s’intitule Machiavellianism, Real and Romantic, on the Elizabethan Stage. À Vancouver, elle partage un logement avec Florence Dorland. Pendant et après sa maîtrise, elle travaille comme assistante de chauffeurs de camion et fait du travail agricole. Tout au long de sa vie, elle occupe également des postes de secrétariat et de tenue de livres, ainsi que des emplois dans les domaines de l’enseignement de l’anglais, de l’édition et de la rédaction publicitaire. Elle est de nouveau défaite lorsqu’elle se présente aux élections provinciales de la Colombie-Britannique, comme candidate du Parti ouvrier progressiste dans la circonscription de Vancouver-Point-Grey, le 9 juin 1953. En décembre 1953, elle obtient le poste de directrice de la Junior Red Cross de Colombie-Britannique; elle est congédiée en janvier 1954 en raison de son adhésion au Parti communiste (Labour-Progressive Party). Elle revient à Montréal en 1956. De 1957 à 1967, elle travaille comme assistante de recherche pour Charles Lipton, auteur de l’ouvrage The Trade Union Movement of Canada 1827-1959. De juin à septembre 1969, elle est assistante gérante de l’exposition de livres du Pavillon soviétique à Terre des Hommes. À la fin des années 1960, elle est cofondatrice de La Voix des Femmes Quebec Voice of Women à Montréal, organisation dont elle est la présidente à plusieurs reprises. Elle retourne vivre à Vancouver au milieu des années 1980. En 1994, Ferneyhough prépare une édition de ses poèmes (1925-1992) intitulée Singing in the Night produite par Olga Stonkus et son mari. L’édition de 500 exemplaires est distribuée gratuitement avec un appel de collecte de fonds pour l’organisation Voice of Women. Beatrice Ferneyhough décède à Vancouver le 6 novembre 1996.

 

Portée et contenu :

Le fonds témoigne de la vie et des activités de Beatrice Ferneyhough, notamment de ses luttes pour la justice et la paix, de ses écrits, de sa méthode de recherche et de son militantisme au sein du Parti communiste canadien. Il comprend des lettres de Margaret Mitchell, William N. Vander Zalm, Brian Mulroney, William (Bill) Kashtan du Parti communiste canadien, et Sam [Carr, du Parti communiste du Québec].

 

Le fonds contient les séries suivantes :

APM10/S1   Curriculum vitae

APM10/S2   Travaux universitaires et notes de cours

APM10/S3   Journal

APM10/S4   Recherches

APM10/S5   Manuscrits

APM10/S6   Carnet d’adresses

APM10/S7   Correspondance générale

APM10/S8   Coupures de presse

APM10/S9 Photographie

 

 

 

Notes :

 

Source du titre composé propre : Titre basé sur le contenu du fonds.

 

Collation : Le fonds contient également une photographie.

Source immédiate d’acquisition : Le fonds a été offert à Andrée Lévesque par Mildred et Stanley Bréhaut Ryerson en 1997, puis déposé par Andrée Lévesque aux Archives Passe-Mémoire à l’automne 2012.

 

Langue des documents : Les documents sont surtout en anglais, mais également en français et en russe.

 

Instrument de recherche : Inventaire numérique du fonds sous forme de fichier Excel.

 

Documents connexes : La Thomas Fisher Rare Book Library de l’Université de Toronto possède 2 contenants de documents de Beatrice Ferneyhough datant de 1971 à 1997 versés par Lil Greene (MS COLL 00469, 20 cm). Les documents comprennent notamment la correspondance entre Beatrice Ferneyhough et Lil Greene (1972-1996), la correspondance relative à la publication du recueil Singing in the Night, des documents financiers et des documents relatifs au décès de Beatrice Ferneyhough. La Thomas Fisher Rare Book Library de l’Université de Toronto possède également un tract miméographié du Dominion Communist-Labor Total War Committee, signé par Beatrice Ferneyhough, secrétaire (kenny can bro 01401). Les collections de l’Université de Toronto renferment trois exemplaires du recueil de poèmes Singing in the Night (1994) par Ferneyhough.

 

Note générale : Les Archives Passe-Mémoire conservent une collection de livres, dont certains comportent des annotations par Beatrice Ferneyhough; la liste de ces livres est versée au dossier d’acquisition du fonds Ferneyhough. Les Archives Passe-Mémoire détiennent également un exemplaire du recueil de poèmes Singing in the Night (1994) par Ferneyhough.

 

 

Bibliographie 

 

Études

 

Bryan D. Palmer (dir.). A communist life: Jack Scott and the Canadian workers movement, 1927-1985. Saint-Jean (Terre-Neuve), Committee on Canadian Labour History, 1988, p. 15.

Margaret Boyce, « Singing in the Night by Beatrice Ferneyhough (1994)… », VOW Ontario Newsletter, printemps 1994, n.p.

 

Écrits de Beatrice Ferneyhough

 

[Sous le pseudonyme de C. Vance], « Early Trade Unionism in Quebec. 1833-1834: The Carpenters’ and Joiners’ General Strike in Montreal », The Marxist Quaterly, no 3, automne 1962, p. 26-42.

[Sous le pseudonyme de Catharine Vance], « 1837 : Labor and the Democratic Tradition », The Marxist Quaterly, no 12, hiver 1964-1965, p. 29-42.

Réédité dans Communist Viewpoint, vol. 19, no 1, mars 1987, p. 22-28.

[Sous le pseudonyme de Catherine Vance], « 1837 : travail et tradition démocratique », trad. Suzette Thiboutot-Belleau, [ca 1965].

[Sous le pseudonyme de Catharine Vance], Not by Gods but by People: The Story of Bella Hall Gauld. Toronto, Progress Books, 1968.

Singing in the Night: The Complete Poems of Beatrice Ferneyhough. Vancouver, Estate of Beatrice Ferneyhough, 1994.

 

Termes rattachés : activisme, communisme, syndicats, féminisme, poésie

 
APM
© Archives Passe-Mémoire 2010