Fonds LARUE PDF Imprimer Envoyer

APM19

Fonds Gilbert LaRue. -1940-1942, 1947-1949. - 1 cm de documents textuels.


Notice biographique :

Gilbert LaRue est né à L'Islet le 10 décembre 1882. Il est le fils de Georges LaRue, cultivateur et d’Henriette Fortin. Il fait son cours commercial au Collège des Frères des Écoles chrétiennes à L’Islet, puis son cours classique au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, pour suivre ensuite des cours de droit. En 1905, il débute une carrière de journaliste à La Presse comme chroniqueur judiciaire jusqu’en 1906, puis à La Patrie (1906-1907) et de nouveau à La Presse, jusqu’en 1916, notamment à titre de chroniqueur municipal. Le 24 septembre 1913, LaRue épouse Antoinette Lemoyne, fille de François Lemoyne et d’Adeline [Adélina] Messier, dans la paroisse Saint-Louis de France. Les mariés sont des résidents de la paroisse Saint-Jacques-le-Majeur. LaRue est membre souscripteur du Club Canadien de Montréal en 1916. Il est rédacteur en chef de l’hebdomadaire L’Autorité de 1916 à 1921, dans lequel il écrit sous le pseudonyme de Georges Lasnier. Tout au long de sa carrière, LaRue écrit sous plusieurs autres pseudonymes : Mistigris, Scaramouche, D’orsay, Flambeau, Observateur. Entre 1921 et 1925, LaRue collabore à divers journaux. En 1925, il réside au 218, rue Mentana. Le 20 juin 1925, il devient propriétaire et directeur de L’Autorité, devenue L’Autorité Nouvelle, pour reprendre son titre original en 1931. En 1939, il cède L’Autorité à la Compagnie Provinciale de Publicitée [sic] Ltée, et redevient le rédacteur en chef du même journal de 1939 à 1950. Il est décédé le 19 avril 1950, à sa résidence du 3954, avenue du Parc Lafontaine à Montréal, où il habitait depuis 1927.

 

Portée et contenu :

Le fonds témoigne de la vie et des activités de Gilbert Larue, journaliste de Montréal. Dans son journal intitulé Mon duel, Larue exprime des réflexions sur sa santé, sa vie personnelle, ses lectures et sur quelques personnalités de l’époque, dont le journaliste Louis Francoeur et l’homme politique Maurice Duplessis. Larue consigne également des réflexions sur la société québécoise en général et sur l’actualité internationale, notamment au sujet de la Seconde Guerre mondiale.

 

Le fonds contient le journal tapuscrit de Gilbert Larue rédigé entre 1940-1942 et 1947-1949.

 

Notes :

 Source du titre composé propre : Titre basé sur le contenu du fonds.

 

Documents d’accompagnement : Le dossier d’acquisition du fonds comporte une description préliminaire du journal, une chronologie de Gilbert Larue, sa notice nécrologique parue dans L’Autorité du 22 avril 1950, deux portraits photographiques de Larue (photocopies) et des photocopies de cinq lettres tirées de la correspondance entre Gilbert Larue et Olivar Asselin (1925 et 1928).

 

Source immédiate d'acquisition : Le document a été versé aux Archives Passe-Mémoire par Sigfrid Tremblay le 2 novembre 2010. Il a été trouvé avec le cahier de notes de cours d’Adélina Messier.

 

Langue du document : Le document est en français.

 

Instrument de recherche : Inventaire numérique du fonds sous forme de fichier Excel.

 

Groupe de documents reliés à l’extérieur de l’unité archivistique à décrire : Les Archives Passe-Mémoire détiennent le fonds Adélina Messier (APM32), composé d’un cahier de notes de cours [ca 14 avril 1869].

 

Note générale : Le donateur souhaite être informé de l'utilisation du document.

 

Bibliographie : Michèle Senay, Compte rendu du fonds Gilbert Larue dans le Bulletin de l’APM, vol. I, no 2, avril 2012.   http://www.archivespassememoire.org/index.php?option=com_communicator&task=view&Itemid=55&id=5

 
APM
© Archives Passe-Mémoire 2010