Fonds J.C. Imprimer

Fonds J.C.

Cote : APM 22

Date : 1835-2008

37 cm.

Notice biographique

J.C. est née à Contrecoeur le 29 décembre 1914. Elle était une artisane, membre des cercles de fermières et membre du diocèse Saint-Jean de Longueuil et de l'église Sainte-Trinité de Contrecoeur. À partir de 1966, elle commence à tenir un journal qu'elle intitule Au jour le jour, dans lequel elle décrit sa vie quotidienne de célibataire dans la campagne montérégienne. Elle y écrira quotidiennement jusqu'à la veille de sa mort, le 8 juin 2008.


Portée et contenu

Le fonds divisé en quatre séries :

APM22/S1 Livres de comptes : Livres de comptes de l'aïeul de J.C., comprenant également un « recensement général 14 janvier 1861, fait par le docteur Cray » (1835-1868) et les livres de comptes de J.C. elle-même (1971-2004).

APM22/S2 Correspondance envoyée et reçue, notes : lettres, cartes de vœux, souvenirs écrits et notes de J.C. (1928-2008) d'une part et d'autre part, correspondance avec le diocèse de Saint-Jean de Longueuil et l'église Sainte-Trinité de Contrecoeur (2005-2008).

APM22/S3 Journal : La majeure partie du fonds se compose d'un journal intime écrit sur des feuilles détachées jusqu'en 2001, puis dans des cahiers aux couvertures de plastique. Le journal est écrit quotidiennement, sauf lors de séjours à l'étranger ou à l'hôpital. J.C. semble également avoir tenu un carnet de voyage lors de vacances au Mexique en décembre 1980, mais aucun document correspondant à cette description n'a été retrouvé dans le fonds. La dernière pièce de cette série est un cahier non daté, qui s'intitule L’autre jeunesse : décès des personnes qui ont vécu ici quelque temps.

APM22/S4 Documents légaux (1958-2001).

 

Notes :

 Source immédiate d’acquisition : Le fonds a été versé aux Archives Passe-Mémoire par Rita Jalbert, nièce de J.C., le 23 mai 2011.

Langue des documents : Les documents sont en français.

Restrictions : Aucune restriction pour le journal, les autres documents seront accessibles à la consultation en 2031. L'auteure du journal ne doit être identifiée que par ses initiales (J.C.).